J’ai 20 ans, je suis autrice indépendante, étudiante en création littéraire et convaincue que le mythe de l’écrivain torturé n’existe pas (si, si, je t’assure !)

Tu me connais peut-être déjà à travers mon compte Instagram ou mon podcast dans lesquels je partage mon expérience, celle d’autres auteurices, ainsi que des conseils autour de l’écriture.

Je me considère comme une « fabricante d’histoires »

Ce terme, découvert en cours de lettres, m’a tout de suite beaucoup parlé. En effet, je suis convaincue qu’une histoire n’est pas seulement écrite : on la fabrique comme un artisan fabrique un meuble. À partir d’une idée, on sculpte, on modèle, on travaille, jusqu’à l’aboutissement : la création d’un objet (livre) qui nous ressemble et que nous aurons plaisir à partager.

Dans mon atelier, je fabrique des histoires pour les adolescent.e.s et les jeunes adultes. J’accorde une attention particulière au développement des relations, aux sentiments et aux souvenirs. J’ai pour volonté de vous emporter ailleurs le temps d’une lecture, vous faire vivre les relations que je développe, voyager là où les personnages sont et vont.

C’est marrant, quand j’y repense : il y a à peine 5 ans, je voulais faire médecine, devenir pédiatre et me spécialiser en cancérologie. (Ça n’aurait pas été le même salaire… oups)

Mais finalement, j’ai toujours écrit. À 8 ans, c’était par besoin de raconter toutes ces histoires qu’il y avait dans ma tête, car je n’avais pas assez de Playmobils pour les mettre en scène… Ma mère te dirait que j’exagère, que ma chambre en était REMPLIE, et pourtant ! Ce n’était pas assez. (Pardon maman)

Avec le temps, j’ai arrêté de jouer aux Playmobils, mais pas d’écrire.

C’est ainsi qu’à 16 ans, je suis revenue sur mes pas : j’ai rejoint le chemin du cœur en fouinant sur des sites d’universités de lettres. Aujourd’hui étudiante en dernière année de création littéraire, j’ai à cœur de te partager mon expérience et mes conseils pour t’aider à trouver la méthode qui te convient pour écrire ton roman dans les meilleures conditions.

Ma routine d’écriture en 3 étapes

1

Efficaci-thé

Je me fais couler un thé ou une tisane. Carburant indispensable à mes sessions d’écriture, je suis capable d’en boire jusqu’à 10 par jour. (De préférence : le thé noir au blueberry muffin)

2

Je plaid(e) coupable

Je m’emmitoufle dans un plaid pour affronter le froid ou les scènes compliquées à écrire. (En plus, c’est le meilleur moyen d’attirer Olympe, mon chat, sur mes genoux !)

3

Musique maestro !

Je ne peux pas écrire sans mon ambiance orageuse et la playlist de mon roman. (D’ailleurs les playlists parlons-en : une par personnage, une par roman !)

Et pendant ma session d’écriture ?